RECOFGE

Un des premiers cours auxquels j’ai assisté au MNHN il y a plusieurs années était consacré à la phylogénétique cad l’étude des liens de parentés entre les différentes espèces du monde vivant, comme le fait la généalogie pour les liens familiaux. Le premier cours nous présentait la classification Linnéenne qui permet ainsi de classer chaque espèce vivante sur Terre en fonction des ses caractéristiques morphologiques propres.
Et un moyen sûr pour se rappeler comment nous classons les espèces est d’utiliser le sigle mnémotechnique RECOFGE :

Règne -> Embranchement -> Classe -> Ordre -> Famille -> Genre -> Espèce

 

Règne

On démarre donc du Règne. Carl Von Linné qui inventa au XVIIIe siècle la première classification des espèces en comptait à l’époque seulement 2 : les végétaux et les animaux.

Aujourd’hui nous en sommes à 6 :

  • Les Archées et les Bactéries qui sont des êtres unicellulaires sans noyau avec une légère différence entre elles qui permet de les classer dans deux règnes différents mais que je vous laisse découvrir parce que j’y ai pas compris grand chose ; il faut bien l’avouer ;-)
  • Les Protistes qui sont aussi unicellulaires mais avec un noyau et qui jouent un rôle essentiel dans l’équilibre géo-chimique des océans et mers
  • Les Fungi ou Mycètes ou plus simplement dit les champignons ! Nous rentrons ici dans les règnes multicellulaires.
  • Les végétaux
  • Les animaux

 

Embranchement

L’embranchement va déterminer le plan d’organisation structurelle d’un organisme. Chez les animaux on en compte plus d’une trentaine dont :

  • Les spongiaires ou éponges de mer
  • Les échinodermes qui comprennent les étoiles de mer
  • Les arthropodes qui regroupe les insectes, araignées et crustacés
  • Les Chordés cad les animaux possédant une colonne vertébrale. Pour info et alors que cet embranchement est celui dont nous allons pouvoir nommer un maximum d’espèces n’en compte qu’un peu plus de 100 000 sur les près de 2 millions décrites à ce jour !

 

Classe

Avec la Classe nous commençons à rentrer dans des considérations plus concrètes car nous allons par exemple pouvoir dire chez les vertébrés s’il s’agit d’un oiseau, d’un mammifère, d’un poisson à nageoires rayonnées ou d’un poisson cartilagineux (comme les requins ou les raies).

Voyez comme cela devient simple :

Grand requin blanc Grand requin blanc de la Classe des chondrichthyens ou autrement dit des poissons à squelette cartilagineux DauphinDauphin de la Classe des mammifères CœlacantheCœlacanthe de la Classe des sarcoptérygiens, les poissons à nageoires lobées HippocampeUn hippocampe de la Classe des actinoptérygiens, les poissons à nageoires rayonnées

Non ? alors on continue…

 

Ordre

Avec l’Ordre nous allons encore plus affiné le classement débuté avec la Classe.

Chez les mammifères nous allons ainsi pouvoir distinguer :

  • Les monotrèmes qui comprennent notamment l’ornithorynque
  • Les siréniens : les dugongs et lamantins
  • Les rongeurs
  • Les chiroptères ou chauves-souris
  • Les primates
  • Les carnivores

 

Famille

Nous affinons encore les choses avec les familles, ce qui pour les carnivores donnera : les félins, les canidés, les ours, les phoques etc, etc.

 

Genre

Avec le Genre nous rentrons dans le plus concret puisque cela va être le premier terme utilisé pour nommer une espèce à l’aide du nom dit vernaculaire, composé du Genre et de l’espèce. Par exemple : Homo sapiens qui est donc du Genre Homo et de l’espèce sapiens, soit « sage »… ce qu’il reste à prouver !
A partir du Genre Homo nous distinguons aussi d’autres espèces de forme humaines qui nous ont précédé et accompagné au cours de l’Histoire comme Homo habilis, Homo ergaster, Homo erectus, Homo neanderthalensis…

 

Espèces

Et donc l’espèce qui conclut la classification d’un être vivant… quoi que parfois nous sommes obligé d’utiliser une sous-espèce pour la déterminer encore plus précisément :

  • Canis lupus lupus pour le loup gris commun
  • Canis lupus familiaris pour le chien qui est issu d’une population ancestrale de Canis Lupus

 

Il est d’ailleurs à noter que plus les recherches avancent plus les scientifiques créent de nouveaux supra-, infra-, super- / – Classe, -Ordre, – Famille etc.