Quand l’Humanité se prend pour Dieu… ou pas !

 
J’ai eu envie d’écrire ce premier article pour la section Humanité de Kahyia car il y a tout juste un an j’ai participé à une soirée sur le nucléaire militaire où un intervenant d’une orga anti-nuke a sorti une énormité en déclarant que l’être humain avait la capacité de détruire toute vie sur Terre si nous lancions toutes les armes nucléaires disponibles.

Ce à quoi je rétorquais que cela n’était pas possible et que seul le soleil avait ce pouvoir de destruction de la Vie. Cela se passera d’ailleurs dans plusieurs milliards d’années quand il se dilatera après avoir brûler une bonne partie de son hydrogène et viendra dans un premier temps souffler l’atmosphère et les océans terrestres, ce qui sera alors rédhibitoire pour la Vie.

Nucléaire = destruction humaine

Pour en revenir à un lancement simultané de toutes les armes nucléaires disponibles, soit environ 17 000 ogives, lors d’une guerre nucléaire totale, l’ensemble des effets cumulés liés aux impacts serai 1000 fois inférieur à la puissance engendré par la collision du météorite de Chicxulub (Mexique) qui a frappé la Terre il y a 65 Ma et provoqué la presque fin de dinosaures.

Nous sommes donc bien loin de conséquences ultimes avec nos « petites » armes nucléaires. Certes l’utilisation massive de celles-ci engendrerai des effets désastreux pour les 17 000 régions et villes touchées, pour leurs habitants et la faune et la flore locale.
Sans doute cela produira-t-il également un hiver nucléaire qui affaiblira considérablement la production de végétaux en bloquant la photosynthèse et ainsi la perte de nombreuses espèces d’herbivores et d’insectes puis par répercussion la faune placée plus haut dans la chaîne alimentaire.
Mais la Vie continuera malgré tout et les cycles évolutifs redémarreront une fois les effets de la crise passée, soit quelques milliers d’années plus tard.

Nous ne sommes pas Dieu

Pour conclure, et malgré la propension que nous avons à nous croire supérieurs à toute vie sur Terre disons-nous bien que nous n’avons même pas le pouvoir de la rayer définitivement.
Nous avons surtout la capacité de nous détruire nous-mêmes et seulement provoquer une crise telle que la 6e extinction via nos activités.

Mais nous ne sommes pas Dieu… qui n’existe pas soit dit en passant !

 
 

Un Commentaire

  1. Retour PingLe début de la fin - Kahyia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.